Carole, Haute Saintonge, et la finale au  Val de Vienne

Le championnat RSCM 2018 s'est terminé lors de la finale sur le circuit du VAL DE VIENNE. Cette dernière manche regroupait trois finales side-car, les CLASSIC, PROMO et OPEN soit plus de 80 équipages. Avant LE VIGEANT il y avait les épreuves de CAROLE et de HAUTE SAINTONGE dont les résultats seront analysés plus bas. En « coulisse », un programme 2019 chargé avec deux nouveautés pour le team.


            CAROLE, les 16 et 17 juin, c'était très rapproché aprés le retour de l'Île de Man et nous étions juste remis de ce long voyage qu'il fallait reprendre la route pour 1600 km A/R. A l'avenir, on ne renouvellera pas de longs déplacements rapprochés, c'est trop fatigant.

           Carole attente en pré grille Nos résultats à CAROLE : le side-car est resté en configuration PRE TT, essais chronométrés à la 8éme position. 
Course 1 : il y a eu des abandons, beaucoup pour être souligné, nous nous sommes bagarrés avec THOMAS/LE DANTEC(fils) pour la troisième place, nous sommes passés troisièmes au drapeau à damier car l'équipage LACOUR/LACOUR est sorti dans le bac à gravier au dernier virage. 
Course 2 : très bon départ en tête, mais DORMAL/SZENDROI passèrent devant dans le premier virage, le BMW anglais envoyait « du lourd » , on a senti une poussée anormale c'était Michel qui faisait l'exter avec la main de son passager Zen coincé dans notre carénage...C'est passé quand même. Puis à nouveau bagarre avec THOMAS/LE DANTEC junior aux freinages à l'avantage du MOLYNEUX HONDA. Quatrième position au drapeau à damier, il était temps que ça finisse car notre roue avant touchait le carénage dans tous les virages, conséquences des attaques «viriles mais correctes» [Walter SPANGHERO]. CAROLE c'est physique pour les équipages mais dur pour les machines également. A lire sur MOTOMAG, partenaire RSCM, le CR de CAROLE.

Carole podium classic 1 et 2

            Une pause estivale a fait du bien pour l'organisme et c'est l'esprit serein que nous sommes allés en Charente Maritime sur le circuit de HAUTE SAINTONGE les 22 et 23 septembre 2018. Cette longue trêve permit de refaire une aile, un nez, un peu de polyester sur le carénage, une nouvelle peinture noire et le side-car était présentable pour cette avant dernière manche du RSCM. Nous amis de l'AMC sont venus nous encourager. Pas moins de trois courses au programme du week-end !

            Nos résultats à HAUTE SAINTONGE : même configuration qu'à CAROLE pour les réglages du side-car, essais chronométrés à la 9éme position dans un groupe de 5 équipages très proches aux chronos. 
Course 1 : bon départ à la 4éme position, deux paquets se forment, un trio de tête et un quintet dans lequel nous sommes mais jamais sans pouvoir dépasser, 8éme au drapeau à damier. 
Course 2 : très bon départ à la 3ème place, on résistera un peu aux attaques pour finir à la 7ème place. Course 3 : Départ moyen, on fit toute la course à la 6éme position aux contacts de deux BMW sans pouvoir les inquiéter. Néanmoins, nous sommes très satisfaits de ce beau week-end de compétition puisque les trois courses furent terminées sans aucun soucis mécanique. Cependant un constat, il ne manquerait pas grand chose pour aller chercher une cinquième voire une quatrième place, à priori 300 tours/min supplémentaires suffiraient. On va bosser dans ce sens pour préparer la finale....

Haute Saintonge attente en pré grille

            C'est sous un soleil automnal que nous arrivons sur le circuit du VAL DE VIENNE au VIGEANT les 13 et 14 octobre 2018. Comme indiqué en introduction, le nombre d'équipages side-car présents était impressionnant puisque trois finales se disputaient, CLASSIC, PROMO et OPEN. Un joli paddock orchestré par LA MAIN AU PANIER. Nos amis de l'AMC se sont déplacés pour soutenir le team.

            A l'issue de la séance d'essais libres nous constatèrent que le réservoir d'huile fuyait dans le bac de rétention, réservoir cassé ! MARCUS proposa de souder l'alu du réservoir mais d'abord il devait s'occuper de son side-car (bras oscillant fissuré...) et préparer sa première course du lendemain matin, normal. Donc juste après sa première course MARCUS ressouda notre réservoir d'huile au TIG et on avait 30 minutes pour tout remonter, s'habiller et se présenter en pré-grille...Impossible, j'ai du attendre que le réservoir refroidisse, nettoyage, perçage et alignement, remontage...Bref on s'est présenté en pré-grille trop tard mais la direction de course accepta qu'on fasse la séance d'essais chronométrés. Le règlement: pas d'essais chronos, pas de course, avec obligation de se présenter en pré-grille 20 minutes avant, donc MERCI à la direction de course et à MARCUS ! C'était quand même très chaud, affolement, stress, tout ça tout ça. Résultat : 7ème temps des qualifications.

Course 1 : excellent départ [autosatisfaction :)], d'ailleurs on a fait notre meilleur temps au premier tour, dès le troisième tour les big HONDA sont passées devant mais pas si facilement que ça finalement. La nouvelle transmission allait parfaitement au circuit, les 300 tours/min escomptés étaient là et l'objectif final était atteint, voire dépassé puisque c'est une HONDA qu'on suivait et pas des BMW, hihihihi !

Dépat Val de Vienne

Course 2 : moins bon départ, à la fin du premier tour je ressentait des vibrations anormales dans le guidon, je n'arrivais plus à pousser les rapports au régime maxi et au 5ème tour un bruit inquiétant m'obligea à m'arrêter pour contrôler si on n'avait pas roulé sur quelque chose. Nous repartîmes sans conviction en imaginant la cause des vibrations et le carburateur avant finit par se déboîter. On n'était pas là pour faire du tourisme, donc on quitta la piste pour rejoindre le paddock. Verdict un axe qui tient le moteur a rompu.


            Malgré tout, nous confirmons le potentiel du VINCENT en allant chercher les 6500 tours/min.Toute la saison on a volontairement « bridé » le moteur à 6000/6200 tours/min. Avec ce châssis on connaissait, si on allait au delà de 6000, le risque, la cause et les conséquences, voir dans les historiques toutes les étapes de consolidation. A l'origine dans ce châssis il y avait un autre moteur VINCENT moins puissant. L'objectif 2018 était le PRE TT, avec ces longs enchaînements pleine charge on privilégia la fiabilité, le moteur était capable de donner une assez bonne vitesse max à 6000 tours/min, testé avant au CASTELLET. Le résultat fut une quatrième place, largement au delà des attentes.

            Sur les circuits français cette transmission longue est plus « pénalisante », avec le VINCENT, que sur un circuit routier comme à CASTELTOWN mais au moins toutes les courses, à part CROIX EN TERNOIS, furent terminées. Alors pour la dernière on a testé et validé les choix du futur projet.

Val de vienne Noir et Blanc

            En effet nous avons le plaisir d'annoncer que le VINCENT sera installé dans un nouveau châssis en 2019 construit par ROD BELLAS. Puis, un deuxième chantier va débuter bientôt, la construction d'un nouvel atelier.

            Nous remercions chaleureusement tous nos partenaires : FOURNALES SUSPENSIONS, GODET MOTORCYCLES, AUVERGNE MOTOS CLASSIQUES, TRIMAX MOTOS, FRANCE EQUIPEMENT, COLAS, ASSOCIATION AMC, MIKE SNOW, tous des passionnés.

            Rendez-vous en 2019 et d'ici là restez connecté pour suivre la construction des nouveaux projets.

Merci à tous,


Hervé et Marie-Laure.